raymond dextreit
photo raymond et fille Biographie

Raymond Dextreit est né en 1908.

Dés l'enfance, il connut divers troubles et incommodités, mais ce fut vers l'âge de trente ans, que les déséquilibres s'aggravèrent. Il serait fastidieux de faire la liste des misères subies, mais on peut citer l'entérite compliquée de constipation suivie de co­liques violentes. Bronchite, sinusite et conjonctivite revenaient régulièrement. Mais le point culminant fut atteint au moment où la tendance héréditaire au rhumatisme et à l'arthritisme l'amenèrent aux approches de l'infirmité.

À trente-trois ans, les douleurs et les craquements dans les articulationsle conduisirent à l'abandon d'un logement clair au cinquième étage, et à l'installation dans un rez-de-chaussée obscur. Il décida alors d'orienter sa vie autrement.

Henri-Charles Geffroy, le fondateur de la Vie Claire, pris une part importante dans le tournant de sa vie. Cet homme, vétéran de la Grande Guerre, sauva sa vie (il fut gazé à l'ypérite) grâce à l'adoption d'un régime végétalien. Il anima durant la seconde guerre une émission où il faisait la promotion d'une alimentation saine. Raymond Dextreit était à l'écoute.

Le changement d'orientation fut d'autant plus facile que l'époque dont nous parlons est celle de la guerre mondiale, celle des restrictions alimentaires. L'abandon de la viande et des produits raffinés fut d'autant plus aisé que la pénurie était importante. Au début, ce fut même le végétalisme, puis les laitages et les œufs furent repris peu à peu.

En plus de ce mode alimentaire, il se soigna avec l'argile par voie buccale et par voie externe sous forme de cataplasme pour les articulations les plus touchées par l'arthrite. Prise de tisanes et bain de siège réguliers entrèrent en action.

Après des mois et même des années, la santé fut recouvrée.

Si Raymond Dextreit a bénéflcié de l'influence des précurseurs de la naturopathie tels que les Dr Bircher, Carton, Leclerc et l'Abbé Kneipp, il a forgé seul son œuvre. Il a d'abord réalisé que les misères humaines ne devaient pas être considérées du seul point de vue matériel, mais aussi du côté physiologique.

Et bien qu'il soit surtout considéré comme un thérapeute, il n'a cessé de voir au-delà des problèmes de santé.

À partir des années cinquante, l'écriture devient son activité principale, il anime des conférences à travers la France,
la Belgique et la Suisse. Sa contribution fut de fournir une information accessible, claire et efficace. Son credo, la simplicité. L'audience et le tirage de ses livres permettent de conclure qu'il y a réussi.

S'il est avant tout reconnu pour les livres l'Argile qui guérit, La Méthode Harmoniste et Vivre sain, il a publié plus de 40 ou­vrages sur divers thèmes de la santé.

Son engagement lui a valu l'honneur de se voir décerner le Prix de la Paix en 1989, au titre des Médecines naturelles par l'Académie diplomatique de la Paix à Bruxelles.

Il n'a presque pas cessé de travailler étant constamment solicité et ayant le goût d'aider, de conseiller et de soigner. Il s'est éteint à l'âge de 93 ans.

Retour à l'accueil